Lors d’un point de presse tenu au siège de Bokk Gis-Gis, les leaders du groupe des 25 avaient qualifié le rejet de leurs candidats de « coup d’état électoral » et avaient appelé à ne pas reconnaitre le candidat Macky Sall. La réponse de l »incriminé » ne s’est pas fait attendre.

En marge de l’installation de son directoire de campagne ce mardi 29 janvier au nouveau siège de l’Apr, Macky Sall  a tenu à mettre en garde tous ceux qui seraient tentés de semer la violence. « Ceux qui ont choisi la voie de la violence s’exposeront aux conséquences des actes qu’ils auront commis », a prévenu le président Sall qui a salué l’arrivée dans la mouvance présidentielle d’Aïssata Tall Sall.

En outre, le candidat de Benno Bokk Yakaar semble avoir confirmé que d’autres candidats recalés sont en route. Pour conforter ces derniers dans leur choix de l’accompagner, Macky Sall a fait savoir qu’il n’y a pas de « transhumance qui tienne ». « Ce qu’il y a, c’est un choix lucide (car) l’essentiel, c’est d’apporter sa pierre à l’édifice », assure-t-il non sans leur demander d’accepter d’être traités de tous les noms d’oiseau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *