Le président de Pastef Les Patriotes a tenu ce samedi un meeting à Ziguinchor, qui a réunit les militants des trois régions de la verte casamance. Au cours de cette communion avec ses militants, Ousmane Sonko, dans son discours, est revenu sur ce qu’il a appelé les épisodes difficiles que son parti est entrain de traverser. A savoir : la mort de Mariama Sagna, le saccage de son siège, et la visite des gendarmes à son siège de Ziguinchor.

 Lors de son meeting, tenu le weekend dernier, à Ziguinchor,  qui a vu la participation des militants de la région naturelle de casamance, Ousmane Sonko a pointé le doigt accusateur le Gouvernement du Sénégal d’être « l’instigateur » de la mort de sa militante de keur Massar, Mariama Sagna.

 « Ce crime concernant la mort de Mariama Sagna ne restera pas impuni. Nous à Pastef, on ne lâche jamais, et personne ne peut nous intimider, nous corrompre. Et le président Macky Sall le sait bien. Nous condamnons la façon dont est géré le dossier de Mariama Sagna par le Procureur, avec toute sa précipitation. Il veut nous faire croire que c’est un crime crapuleux, mais pas politique.  C’est un procureur qui est à la solde de Macky Sall », déclare le président de la coalition « Sonko président ».

 S’adressant directement au Gouvernement, Ousmane Sonko d’indiquer, « tôt ou tard, la lumière sera faite sur l’assassinat de Mariama Sagna ».

  Poursuivant, M. Sonko est revenu sur les autres péripéties « difficiles » qu’a connues son parti depuis sa création.

  « Les actes lâches ont commencé avec l’assassinat de Mariama sagna, qui se sont poursuivis avec l’agression de certains de nos militants. Il y a aussi l’agression de la gendarmerie contre nos militants de Ziguinchor », déclare t il.

Considérant aussi que le saccage de son siège de Dakar d’acte lâche, Ousmane Sonko accuse sans porter de gants le maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, d’être derrière cette scène de violence qu’a connue sa permanence.

  « Ils ont peur de  la percée de notre coalition », soutient Ousmane Sonko, le samedi dernier lors du meeting qu’il a tenu à Ziguinchor, à la place Bambaya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *